November 11 Address

This opening address was written and delivered as Master of Ceremonies at the Canadian National Vimy Memorial during the annual Remembrance Day ceremony in 2014. 

Mesdames et Messieurs, au nom des guides étudiants du Mémorial national du Canada à Vimy, je vous souhaite la bienvenue à notre cérémonie annuelle du jour du Souvenir. Je m’appelle Nicola MacLeod, et je serai votre maîtresse de cérémonie ce matin. Comme nous le faisons chaque année, nous dédions ce jour du Souvenir à la mémoire de tous ceux et celles qui ont servi notre pays afin de réduire au minimum, tant au Canada qu’à l’étranger, les menaces contre notre sécurité. Grâce à ces femmes et à ces hommes résilients, nous pourrons vivre dans la paix et la tranquillité pendant bien des années encore.

 

Ladies and Gentlemen, on behalf of the student guides at the Canadian National Vimy Memorial, I’d like to welcome you to our annual Remembrance Day Ceremony. My name is Nicola MacLeod and I will be your Master of Ceremonies this morning. Like every Remembrance Day, we dedicate today to the memory of all those who served to minimize threats both abroad and at home. Because of these resilient men and women, we enjoy peace and tranquility that we can rely on for years to come.

 

Nous sommes en ce moment au sommet de la côte 145, non seulement le lieu d’une grande victoire canadienne, mais aussi un lieu de tristesse et de perte. En effet, les soldats canadiens y ont atteint un objectif important après avoir pris l’offensive, mais, malgré leurs préparatifs minutieux, la capture de la crête de Vimy est devenue la journée la plus meurtrière de notre histoire militaire : plus de 3 500 Canadiens ont perdu la vie sur cette bande de terre de sept kilomètres. Les Canadiens ont connu la souffrance non seulement à Vimy, mais aussi à Ypres, dans la Somme, à Amiens et à Cambrai, où mon arrière grand oncle Charles Gregory Smith a été tué à peine 41 jours avant l’entrée en vigueur de l’Armistice, le 11 novembre, que nous commémorons aujourd’hui.

 

Today we stand on top of Hill 145, which is the sight of a great Canadian victory, but also a sight of sorrow and loss. Canadians pushed forward and clearly captured a major objective, but despite the extensive planning and preparations taken, the capture of Vimy Ridge has come to be known as the costliest day in our military history, with over 3500 Canadians giving their lives on this 7 km stretch of land. Canadians not only suffered here, but at Ypres, the Somme, Amiens and Cambrai, where my Great-Great-Uncle Charles Gregory Smith was killed just 41 days before the November 11th Armistice that we celebrate today.

 

Au total, quelque 600 000 Canadiens ont participé à la Grande Guerre, et plus de 60 000 d’entre eux ne sont jamais rentrés au pays. La dépouille de bon nombre de ces soldats repose en France et en Belgique, alors que celle de bien d’autres a été ensevelie, sans pierre tombale, dans les champs qui nous entourent aujourd’hui.
In total, over 600,000 Canadians served in the Great War and over 60,000 never came home. While many lay in graves throughout France and Belgium, many others will forever lie in the unmarked fields that surround us today.

 

Les Canadiens ont déclaré la guerre en 1914, et ils ont combattu pendant quatre longues années. Ils ont été exposés à des gaz toxiques, ils ont été témoins du lancement du premier char d’assaut et ils ont servi de fer de lance durant les Cent Jours qui ont mené à la victoire des Alliés. Les soldats ont été nombreux à écrire à leur famille et à leurs amis pour raconter leur tristesse et leurs pertes ainsi que le triomphe de la persévérance et de l’esprit humain. En tant que guides canadiens, nous devons entre autres faire des recherches sur ce que les Canadiens ont vécu pendant la guerre, et nous sommes heureux de partager avec vous quelques uns de nos passages favoris.

 

The Canadians entered the war in 1914 and were thrust into 4 long years of action. The Canadians experienced gas, saw the first tank launching and lead to push to the finish through the 100 days of allied victory. Many men wrote home to their families and friends detailing these testing times of sorrow, loss and the triumph of perseverance and human spirit. As Canadian Guides, our job requires us to research what the Canadians experienced during this period and we’re happy to share some of our favorite passages with you today.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s